Des applications populaires partagent vos données personnelles avec Facebook, sans votre accord


D'après Kulture Geek , Facebook enchaîne scandale sur scandale. Une enquête du Wall Street Journal révèle que le réseau social achète les données que vous partagez avec des applications populaires sur votre smartphone, sans vous prévenir et, surtout, sans votre accord.

Selon les cas, le partage de données avec Facebook est immédiat une fois que l’utilisateur a entré les informations dans une application tierce. Cela concerne aussi bien des données financières et d’activité physique que des données plus sensibles, comme la santé. Et bien sûr, l’utilisateur n’a aucun moyen de stopper cette pratique de partage… Il y a un autre élément qui dérange : Facebook collecte les données des utilisateurs qui ne sont pas connectés ou qui n’ont pas de compte Facebook.

Quelles sont les applications concernées ? Il y a « Fréquence Cardiaque » d’Azumio par exemple qui partage le rythme cardiaque à Facebook dès que ses utilisateurs l’ont enregistré depuis l’application. Il y a aussi « Flo: date de règles » qui dit à Facebook quand ses utilisatrices ont leurs règles ou essayent de tomber enceintes. C’est assez ironique quand on sait que les règles de confidentialité de cette application indiquent justement que l’information sur le cycle menstruel n’est pas partagée avec des tiers.

Suite à l’enquête du Wall Street Journal, Facebook a reconnu que certaines données ne respectaient pas ses propres règles de confidentialité. Le réseau social a demandé aux applications de stopper le partage par conséquent. De leur côté, ni Apple ni Google n’ont réagi pour l’instant.